Besoin d’aide pour choisir un poulailler ?  

Ces dernières années, un nouvel acteur est apparu sur le marché des poulaillers de basse-cour : le poulailler en plastique.

L’une des principales revendications que vous verrez au sujet des poulaillers en plastique, c’est qu’ils seraient exempts de poux rouges (Dermanyssus gallinae).

Pour ceux qui ne connaissent pas ce petit démon, il s’agit d’un petit ectoparasite. Il se nourrit du sang des volailles et d’autres espèces d’oiseaux. Dans des conditions favorables, il peut accomplir son cycle de vie, de l’œuf à la ponte adulte, en seulement sept jours. Ainsi, les populations de poux rouges sont en mesure de proliférer très vite si elles ne sont pas traitées rapidement et efficacement. De plus, les poux rouges peuvent survivre jusqu’à neuf mois sans se nourrir. Cela fait de ce l’acarien un fléau pour tout les propriétaires de poules. Ce parasite est même capable de tuer votre cheptel de poules si vous n’agissez pas assez vite.

Je tiens tout de même à rétablir la vérité sur le sujet  des poulaillers en plastique

J’ai vu une ou deux publicités qui prétendent que les poulaillers en plastique sont exempts de poux rouges.

Sachez que les poux rouges peuvent se cacher dans de nombreux endroits à l’abri de la lumière comme sous les fientes, sous les cuvettes des pondoirs et crochets de fixation, dans les tubes des perchoirs, sous les barres de perchoirs de nids, ainsi que dans les rainures du bois. 

Peu importe le matériau de votre poulailler : la plupart de cachettes mentionnées ci-dessus sont toujours présentes. 

Il est vrai qu’un poulailler en plastique réduit un peu le nombre de cachettes grâce à l’absence des rainures du bois, mais cela ne signifie pas que vos poules seront nécessairement épargnées par les poux rouges. 

En vrai : il n’y a pas grand-chose d’autre que la vigilance et une bonne gestion des animaux pour arrêter la charge de la brigade des acariens.

C’est qui fait la différence c’est le nettoyage et l’entretien.

Le nettoyage des poulaillers en plastique est beaucoup plus facile que celui des poulaillers en bois, et l’entretien est pratiquement nul. De nombreux modèles en plastique peuvent être nettoyés, lavés et séchés en moins de 30 minutes, alors que les poulaillers en bois sont plus chronophages à laver, mais aussi à sécher, notamment l’hiver. En plein été, vos poules n’auront peut-être pas besoin du poulailler pendant la journée, mais les jours de mauvais temps, vous ne voudrez pas que le poulailler soit hors service pendant trop longtemps.

Alors, que dire des poulaillers en bois ? 

Le coût d’un poulailler en bois de haute qualité sera de l’ordre de celui des modèles en plastique.

Les poulaillers en plastique ne sont pas encore très répandus, ainsi les modèles sont assez limités, et les options disponibles sont parfois plus restreintes. À l’inverse les poulaillers en bois offrent beaucoup flexibilité. Il est relativement facile d’apporter des modifications pour répondre à des besoins spécifiques de vos poules.

De plus, les poulaillers en bois ont l’avantage d’être beaucoup plus faciles à réparer en cas de besoin.

Également, le bois est un produit naturellement respirant.

Ainsi un poulailler en bois bien conçu ne souffrira pas de condensation. Une mauvaise ventilation, associée à un matériau non respirant tel que le plastique, peut vite entraîner des problèmes d’humidité. Si le taux d’humidité du poulailler est trop élevé la litière présentera une surface croûtée, et les bactéries s’y développeront plus facilement. Cela peut aussi causer des troubles respiratoires…

Donc l’humidité est vraiment un aspect central à prendre en considération lors du choix d’un poulailler.

Également le bois a aussi davantage d’être un matériau qui se façonne bien.

Vous aurez l’option de la fabriquer vous-même si vous avez un peu de temps et un talent de bricoleur. Dans ce cas, les matériaux de récupération seront autant d’économies.  

Le débat poulailler en bois ou poulailler en plastique dure depuis plusieurs années maintenant.

Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients : en fin de compte, c’est une question de préférence personnelle. 

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *