Un aspect important de l’élevage naturel de poules est de savoir comment soigner leurs blessures et leurs maladies à l’aide de remèdes naturels. En traitant les maladies des poules de façon naturelle, vous n’aurez pas besoin d’utiliser des produits chimiques sur vos poules.

Bien que les traitements naturels ne soient peut-être pas la solution la plus rapide à tous les problèmes, ils sont certainement plus sains pour vous, vos poules et l’environnement. Les traitements naturels consistent à utiliser les choses que vous avez autour de vous pour traiter les maladies ou à acheter des solutions de traitement à base de produits naturels. J’ai fait les deux et j’aime savoir que je ne fais pas de mal à moi-même ou à mes poules tout en essayant de les rendre plus saines !

Pourquoi j’utilise des remèdes naturels pour soigner les poules

Les produits chimiques ne sont pas seulement mauvais pour vos poules à long terme, ils peuvent aussi vous affecter à travers les œufs que vos poules pondent. Je préfère utiliser des remèdes naturels pour traiter mes poules pour un certain nombre de raisons, en voici quelques-unes :

  • meilleur pour l’environnement
  • ils sont plus sains pour moi et mes poules
  • ils n’ont pas d’effets secondaires
  • aucun délai d’attente pour pouvoir à nouveau consommer des œufs
  • plus économiques (la plupart du temps)
  • peuvent être plus efficaces
    Grâce à mon expérience personnelle et aux connaissances que j’ai acquises sur les traitements naturels, j’ai pu en apprendre beaucoup sur le traitement naturel des problèmes des poules. Voici quelques problèmes de santé que j’ai rencontrés personnellement et comment je les ai traités naturellement.

Avis de non-responsabilité

Gardez à l’esprit que si vous pensez que votre poule est atteinte d’une maladie grave, telle que la grippe aviaire ou la Salmonella Pullorum, vous devrez faire appel à un vétérinaire. Ces maladies graves peuvent mettre en danger la vie de vos poules et peut-être même la votre.

Les remèdes holistiques et naturels ne fonctionnent PAS à tous les coups pour soigner les poules !

Bien que ces remèdes naturels soient censés agir sur l’organisme des poules pour les ramener en bonne santé, ils ne sont pas toujours efficaces à temps. Un mauvais diagnostic peut entraîner l’utilisation du mauvais remède et peut même s’avérer fatal. Si vous soupçonnez un certain problème, faites des recherches plus approfondies à ce sujet avant de traiter votre poule.
L’utilisation de remèdes naturels et de méthodes holistiques avec les poules est très controversée. Si vous ne vous sentez pas à l’aise pour administrer ces remèdes ou si vous n’avez pas suffisamment de connaissances à leur sujet, ne les utilisez pas !

Voici quelques remèdes naturels que j’ai utilisés lorsque j’ai remarqué des problèmes respiratoires légers dans mon troupeau.

  • Sirop de sureau – administré à l’aide d’une pipette directement dans la bouche de l’oiseau, 0,5 ml_ par jour par oiseau (j’utilise un sirop de sureau maison fait avec des baies de sureau et du miel) (en savoir plus sur les baies de sureau pour la santé des oiseaux !)
  • Vinaigre de cidre de pomme – le vinaigre de cidre de pomme aide à éliminer le mucus du système respiratoire.
  • Herbes : cannelle, thym, échinacée, orme rouge – vous pouvez en faire une tisane ou les offrir à volonté.
    J’administre ces remèdes aussi longtemps que la poule présente encore des symptômes ou au maximum 7 à 10 jours. J’essaie de ne pas administrer un remède naturel pendant plus de 7 jours d’affilée. Si les symptômes reviennent ou persistent, essayez une autre série de traitements pendant 7 à 10 jours.

Diarrhée

Les poules peuvent avoir la diarrhée pour un certain nombre de raisons, notamment la température, le régime alimentaire, des affections mineures ou des maladies graves. Lorsque vous observez de la diarrhée dans votre troupeau, demandez-vous si cela ne pourrait pas être le signe d’une maladie grave.
La meilleure chose à faire lorsque l’une de vos poules a la diarrhée est de vous assurer qu’elle continue à boire beaucoup d’eau. La déshydratation est une menace lorsque de grandes quantités de liquide sont expulsées sous forme de diarrhée. Les solutions de réhydratation orale (SRO, ou ORS pour oral rehydration solution) est une composition à base d’ions sodium, potassium, chlorure et de sucre qui permet de maintenir une osmolarité sanguine isotonique afin de prévenir les déshydratations sévères. Elles aideront les cellules du corps à retenir l’eau. Ne donnez cependant pas de SRO à une poule en bonne santé.

Si la diarrhée persiste et que vous ne parvenez pas à en identifier la cause, vous pouvez essayer de proposer ces remèdes :

  • Probiotiques : ils aident à rétablir une flore intestinale saine.
  • Avoine entière – fournit des fibres pour faire avancer les choses dans le système digestif.
  • Miel cru – apaise le système digestif.
    Une grande quantité d’eau peut également rendre les fientes liquides, alors essayez de faire la différence entre un caca dilué et la diarrhée. La présence de bile (mouchetures vertes) dans le caca est certainement le signe d’une maladie plus grave ou peut indiquer la présence de vers. La présence de sang dans les fientes est également une indication de quelque chose de sérieux. Apprenez tout sur le diagnostic de la santé de vos poules à partir de leurs excréments en lisant les problèmes de fientes des poules de basse-cour !

Pododermatite

Cas mineurs
J’ai traité des cas mineurs de bourdonnement en utilisant des sels d’Epsom, une pommade anti-biotique. Voici comment j’ai procédé :

  • Trempez quotidiennement les pattes de la poule dans un seau d’eau chaude avec des sels d’Epsom dans l’eau.
  • Ensuite, appliquer de l’huile de cade sur la croûte noire et mettez de la pommade anti-biotique sur une compresse de gaze. À l’aide de ruban adhésif, fixez la compresse de gaze sur le pied.
  • Veillez à ce que le bandage vétérinaire n’empêche pas la poule de marcher correctement. Je coupe le bandage en deux bandes et j’en enroule une autour du pied, en passant entre les orteils et autour de la patte.
  • Ensuite, j’utilise l’autre bande sur l’autre patte.

Vous finirez par pouvoir décoller la croûte noire. Continuez à tremper, vaporiser et envelopper quotidiennement la plaie jusqu’à disparition de la tache et jusqu’à ce que vous soyez sûr que l’infection ne reviendra pas.

Cas graves
Pour les cas les plus graves, vous devrez peut-être recourir à la chirurgie pour retirer la partie noire. Dans ce cas là, il faut faire appel à un vétérinaire et prescrira une pommade antibiotique.

La variole aviaire

La variole aviaire est une infection virale qui semble toucher tous les oiseaux. Elle est causée par un groupe de virus de la famille des Poxviridae et du genre Avipoxvirus. Cette maladie est répandue dans le monde entier. Bien qu’il n’existe pas de « traitement » pour la variole aviaire, vous pouvez aider vos poules à la combattre et à éviter sa propagation.

La variole aviaire est un virus, les remèdes antiviraux sont donc la meilleure défense contre la variole aviaire. Dès que vous soupçonnez la variole aviaire, mettez immédiatement en quarantaine la poule qui présente les symptômes, car la variole aviaire peut se propager rapidement.

Nettoyez et désinfectez l’endroit (poulailler, enclos, cage) où se trouvait la poule et surveillez les autres poules pour déceler tout symptômes. La variole aviaire se manifeste par l’apparition de pustules et de vésicules appelées « poquettes ». Elles se situent principalement aux commissures du bec, aux paupières, et/ou sur les pattes.

Vous pouvez également appliquer des pommades antivirales à base de plantes sur les croûtes.

Voici quelques plantes antivirales à donner fraiches ou en infusions :

  • L’astragale, qui stimule le système immunitaire, est antibactérienne, antivirale et anti-inflammatoire.
  • Le thym, aide le système respiratoire et soulage les infections.
  • L’origan, est un antibiotique naturel et aide également les voies respiratoires.
  • L’ail, stimulant du système immunitaire et antibactérien. Il a également un effet anticoagulant, il ne faut donc pas le surdoser. Il peut être administré une ou deux fois par semaine.
  • L’échinacée, qui est un autre stimulant du système immunitaire. Il est également bénéfique pour le système respiratoire et agit contre les champignons et les bactéries.

Veillez également à soigner vos poules en bonne santé avant de vous occuper de votre poule malade pour éviter de propager le virus au reste du groupe. Votre troupeau peut développer une immunité contre la souche de la variole aviaire qu’il rencontre. Les survivants d’un cas de variole aviaire auront l’immunité pour cette souche de virus, mais ils seront néanmoins porteurs de ce virus pour le reste de leur vie.

Vous pouvez également tamponner les lésions avec de l’Huile essentielle tee tree. L’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree) est reconnue pour ses propriétés antiseptiques, antivirales, anti-infectieuses et antibactériennes.  Elle est utilisée pour nettoyer les plaies, coupures ou infections de la peau. Elle est appréciée en cas d’infection, de rhume, de mal de gorge, de mal d’oreilles, de grippe, etc. C’est une huile essentielle aux multiples fonctions!

Soutien supplémentaire

L’ajout de nutriments et de vitamines supplémentaires à l’alimentation de votre poule peut l’aider à combattre le virus. À ce propos, ajouter à leur alimentation :

  1. De l’ail.
    L’ail est un anti-virus. C’est une épice puissante qui favorise la santé et renforce l’immunité. Broyez quelques gousses d’ail en fines particules et ajoutez-les à la nourriture.
  2. Du yaourt nature.
    Donner du yogourt aux poules leur permet de rester en bonne santé et ajoute de bonnes bactéries à leurs intestins. Il améliore également la santé gastro-intestinale et constitue également une excellente source de calcium et de protéines.

Coupures/blessures mineures

Mon remède de prédilection pour les coupures et les blessures est l’huile de Cade.

Extraite du Cadier ou Genévrier cade, un arbrisseau robuste poussant dans les régions arides de la Méditerranée, cette essence remplace parfaitement les autres produits antiseptiques chimiques et peu opérants. L’huile de Cade vraie est reconnue utile et efficace en usage externe dans le traitement de nombreuses affections cutanées (crevasses, gerçures, plaies suppurantes), son activité antiseptique, antiparasitaire et antimycosique rend son utilisation locale adaptée à un grand nombre de dermatoses d’origine infectieuses comme : la gale, la teigne, les dermatophiloses, les démangeaisons et dans une certaine mesure, la pododermatite. Ce soin à l’huile de cade aide vos poules à retrouver la santé de façon rapide et efficace. Dès la première utilisation, les symptômes diminuent, les plumes repoussent et les écailles se reforment.

Pour traiter les coupures et les blessures mineures, voici la procédure à suivre.

1. Arrêtez le saignement…

Avant d’appliquer un traitement sur une coupure ou une éraflure, vous voudrez arrêter tout saignement, car la perte de sang peut entraîner la mort.

Commencez par placer un chiffon propre ou une serviette en papier sur la blessure et appliquez une pression constante et régulière. Vérifiez toutes les quelques minutes si le saignement s’est arrêté. Si la blessure ne cesse pas de saigner, vous pouvez appliquer de la fécule de maïs ou de l’amidon de tapioca pour aider à faire coaguler le sang.

Il existe plusieurs herbes qui peuvent également favoriser la cicatrisation et qui peuvent être appliquées directement sur la plaie. Ces herbes peuvent être transformées en pommade ou utilisées fraîches :

  • Coagulation du sang : calendula, coriandre.
  • Guérison des plaies – calendula, d’orme rouge, achillée millefeuille.
  • Soulagement de la douleur – calendula, mouron des oiseaux, romarin.

Les crêtes, les caroncules et les pavillons d’oreille ont tendance à saigner abondamment parce que beaucoup de sang y circule en permanence. Cela signifie également qu’ils guérissent très rapidement.

2. Une fois que le saignement est arrêté…

Une fois l’hémorragie arrêtée, j’applique de l’huile de cade pour prévenir l’apparition d’une infection. Si la blessure est mineure et que la coupure ou l’éraflure n’attire pas l’attention sur la poule, je la remets dehors avec le reste du groupe . Si la coupure ou l’éraflure est plus importante ou risque de saigner à nouveau, je garde la poule en quarantaine dans un enclos distinct jusqu’à ce que la blessure soit guérie.

Les vers internes

Le traitement naturel des vers fait l’objet d’un débat animé dans le monde de la volaille.

Mon point de vue est qu’il existe des traitements holistiques naturels que l’on peut utiliser pour rendre le corps des poules inhospitalier aux vers, cependant, aucun remède naturel unique ne peut éliminer une surcharge de vers.

Voici quelques remèdes naturels réputés efficaces contre les vers

  • La Terre de diatomée, un supplément alimentaire en poudre qui se mélange facilement à de la nourriture cru ou en canne. Tirée de la diatomite, poudre issue du broyage de microscopiques algues fossilisées datant de millions d’années, pour obtenir une poudre de petits cristaux, la terre de diatomée aide à lutter efficacement contre les insectes rampants et de nombreux parasites.À la fois antiparasitaire externe contre les poux mallophages et les poux rouges, elle peut également être utilisée comme vermifuge et complément alimentaire. Elle a sa place dans une petite pharmacie de remèdes naturels pour ses poules. Attention, il faut cependant choisir la bonne qualité, car toutes les terres de diatomée ne peuvent pas être données en interne.
  • Les graines de citrouille et de courge sont enrobées d’une substance appelée acide curcurbitine qui agit en paralysant les vers. Cependant, pour être efficaces, ces graines doivent être combinées à d’autres vermifuges naturels. Elles peuvent toutefois être utilisées comme vermifuge.
  • L’ail peut contribuer à rendre l’organisme de la poule inhospitalier aux vers.
  • La capucine, l’ortie, l’absinthe, la camomille et la cataire sont toutes des herbes qui peuvent aider à prévenir les vers.

Attention :

Tous ces remèdes naturels fonctionnent ensemble pour prévenir ou traiter les cas mineurs de vers. Je ne vous conseille pas de donner à vos poules tous ces remèdes naturels en préventif, sur une base régulière.

En cas d’infection importante de vers intestinaux chez la poule, ces remèdes naturels ne suffiront pas. Cependant, ils peuvent être donnés à l’occasion à vos poules pour les aider à rester en bonne santé et pour favoriser un environnement interne hostile aux vers.

Problèmes de digestion

Le tube digestif des poules, est différent de celui des humains. Mais tout comme nous, elles peuvent rencontrer des problèmes de digestion qui peuvent les rendre très malade, voire même causer leur mort. Les problèmes de digestion sont quelque chose que tout éleveur devrait connaître.

Voici quelques remèdes naturels qui peuvent être utilisés lorsque vous suspectez un problème d’élevage chez vos poules.

  • Vinaigre de cidre de pomme – Le vinaigre de cidre de pomme peut aider à maintenir un niveau de pH sain dans le jabot, ce qui favorise la croissance de bactéries saines et empêche la fermentation des aliments dans le jabot.
  • Probiotiques : ils aident à remplacer et à maintenir une flore de culture saine pour faciliter la décomposition des aliments.
  • Grit / gravier – veillez à ce que les poules aient accès à de petites pierres ou à du sable pour qu’ils puissent décomposer correctement les aliments dans leur jabot et dans leur gésier.
    Si vous utilisez du vinaigre de cidre de pomme, assurez-vous que les poules ont accès à un supplément de calcium à volonté. Les propriétés du Vinaigre de cidre de pomme nécessitent la présence de bicarbonate de calcium pour être traitées correctement. Ne donnez pas de vinaigre de cidre de pomme pendant les périodes de chaleur ou de canicule.

Problèmes respiratoires

J’ai eu affaire à de légers problèmes respiratoires dans mon troupeau. Parfois, les changements climatiques peuvent provoquer une congestion du système respiratoire des poules. Si la poussière ou la litière s’accumule dans le poulailler et que les poules respirent l’air chargé de poussière, cela peut provoquer une congestion respiratoire.

Les symptômes de problèmes respiratoires légers sont les suivants :

  • éternuements fréquents
  • bruits de cliquetis

Les symptômes respiratoires peuvent également être le signe de maladies plus graves comme la bronchite ou une maladie respiratoire chronique. Surveillez donc attentivement vos poules si les signes de détresse respiratoire persistent ou s’aggravent (toux, respiration sifflante, symptômes qui durent une semaine).

Autres maladies de la poule

Problèmes intestinaux

De nombreuses affections peuvent affecter le tractus intestinal des poules, notamment les vers, les coccidies, l’e. coli et la salmonelle. Les remèdes holistiques qui aident à résoudre les problèmes intestinaux comprennent l’origan, la sauge, les probiotiques, et l’ail.

Problèmes oculaires

Parfois, les poules développent de petites billes dans les yeux, surtout lors de changements climatiques extrêmes ou si elles reçoivent quelque chose dans l’œil.
Les maladies des yeux sont un problème relativement courant.
Utilisez 1 à 2 gouttes de collyre salin pour régler le problème.
Une persistance des problèmes oculaires pourrait signifier d’autres problèmes graves.

Contusions, gonflements, boiterie

Les sels d’Epsom aident à réduire les gonflements et à apaiser les muscles. Je les ai utilisés pour traiter des boiteries mystérieuses chez certains de mes oiseaux.

J’espère que ces remèdes holistiques vous permettront d’être mieux préparé lorsque vous soupçonnerez qu’une de vos poules est malade.

Les traiter avec des remèdes naturels n’est pas seulement plus sain, cela peut aussi vous faire économiser de l’argent et aider vos poules à développer un système immunitaire sain.

Découvrez également

Laissez un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Champs obligatoires *