Vous ne pouvez pas « forcer » une poule à couver des œufs.

Depuis l’industrialisation de l’agriculture et de l’élevage, une sélection a été faite sur la ponte au détriment de la couvaison. Une poule ne couve pas sur commande, mais vous pouvez favo­riser la couvaison en respectant certains comportements.  Malheureusement, le gène de la couvaison a été éliminé de la plupart des races modernes. Depuis l’avènement des incubateurs et des poussins expédiés, les poules couveuses ne sont plus aussi recherchées qu’autrefois.

Cinq façons d’encourager une poule à devenir couveuse

1) Choisir des races de poule couveuse

La première chose à faire est de choisir des races qui ont tendance à couver. C’est le cas notamment des Australorps, Brahmas, Buffs ou des Cochins. Ma et des races naines comme les Soies, les Cochins nains ou les Orpingtons.

2) Laisser quelques œufs dans les nids 

Pour provoquer l’envie de couver, il faut qu’il y ait en permanence des œufs dans les nids. Peu importe qu’ils soient vrais. Des œufs factices, comme des balles de golf ou des œufs de Pâques en plastique fonctionnent aussi bien que de vrais œufs. Laissez des œufs (ou des faux) dans les pondoirs, car si vous retirez tous les œufs au fur et à mesure, cela incite la poule à pondre toujours plus.

Une poule peut couver d’autres œufs que des œufs de poules

Dans la nature, un oiseau se met à couver lorsque son nid est rempli d’œufs, d’un nombre variable selon les espèces. Pour la poule, ne dépassez pas la douzaine d’œufs. Cela peut encourager votre poule à commencer à couver.

3) La réalisation du nid parfait

La poule prépare son nid à l’aide de litière, de débris végétaux et de plumes trouvées dans le poulailler et sur le parcours. Elle confectionne parfois un véritable petit monticule où les œufs seront bien au chaud.

La poule installe généralement son nid dans un pondoir ou dans le poulailler, mais parfois dans une touffe de végétation sur le parcours extérieur, à la merci des prédateurs.

Vous pouvez également encourager la nature couveuse d’une poule en lui fournissant un endroit sombre et sûr pour couver les œufs. Suspendez des rideaux à l’avant des nichoirs, même un morceau de drap ou de tissu l’aidera à convaincre que le pondoir est un endroit caché et intime pour élever ses poussins.

4) Ajouter des herbes médicinales

L’ajout de quelques herbes dans les nichoirs, comme la lavande ou la camomille, peut aider la poule à se détendre et à se sentir plus en sécurité. Veillez à ce que les pondoirs disposent toujours d’un matériau propre en quantité suffisante et suffisamment épais pour offrir un bon coussin aux œufs afin qu’ils ne se cassent pas.

5) Supportez-la 

Veillez à ce qu’il y ait suffisamment de nourriture et d’eau à proximité pour que votre poule puisse facilement quitter le nid pour manger et boire sans s’aventurer trop loin. 

Si vous réussissez, votre couveuse commencera à passer presque tout son temps sur les œufs, et ne sortira que périodiquement pour manger, boire et déféquer. Vous pouvez la soutenir en laissant de la nourriture et de l’eau à proximité.

Glissez quelques œufs fécondés sous elle et avec un peu de chance, en 21 jours, elle fera éclore des poussins pour vous.

Éliminer les oeufs trop petits, trop gros, difformes, craqués ou fragiles. Si l’oeuf est trop sale, ne l’utiliser pas non plus. Ne jamais laver les oeufs à l’eau. L’eau imbibera les bactéries présentes à la surface de l’oeuf (dans les fientes surtout) et ces dernières traverseront la coquille et risqueront de contaminer l’embryon.

Une poule de taille régulière peut couver 10 à 15 oeufs de poule, jusqu’à 10 oeufs de canne ou 4 oeufs d’oie.
En général, il y a environ 8 poussins qui éclosent pour 10 oeufs.

Comment reconnaît-on qu’une poule couve?

 La poule qui couve reste sur le nid toute la journée. Elle « grogne », toutes plumes ébouriffées, lorsqu’un élément vient la déranger, et glousse lorsqu’elle sort du nid. Également, si elle est dérangée par ses congénères, elle y revient dès que le nid est vide. Elle peut donner un coup de bec si elle dérangée. Il est très important qu’elle « garde le nid » aussi la nuit. Il est préférable pour le futur poussin à naître que le nid ne soit pas trop en hauteur.

Le vingt et unième jour, malgré la curiosité il est préférable de ne pas déranger l’éclosion. Il vaut mieux laissera faire la nature et attendre sagement le vingt-deuxième jour.

Consulter également mon article Faire découver une poule si vous êtes confronté au problème inverse !

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *