Les poulaillers constituent un véritable appât pour les rats et les souris. Les rats apparaissent souvent à l’automne, lorsque leurs sources de nourriture extérieures sont diminuées en raison des récoltes. Ils sortent des champs, où ils vivent dans des terriers, pour chercher et se nourrir autour des bâtiments. En revanche, les souris établissent parfois des colonies à l’intérieur des bâtiments et peuvent ne jamais s’aventurer à l’extérieur.

Le principal risque lié aux infestations de rats est la contamination des aliments et l’exposition aux maladies, tant pour vous que pour vos poules.

Un rat peut produire plus de 40 déjections par jour. Il produit également près de 3 litres d’urine par an.
Tandis qu’une seule souris peut produire plus de 80 déjections par jour et plus d’un litre d’urine par an. 
Diverses maladies humaines et animales se propagent par contact avec les excréments des rongeurs. C’est le cas, notamment la cryptosporidiose, la toxoplasmose, la leptospirose, la brucellose et la salmonellose.

Les rats peuvent également devenir des prédateurs. Ils peuvent tuer des poules, mais ils sont particulièrement redoutables envers les jeunes poussins.. Les rongeurs étant principalement des animaux qui se nourrissent le soir, il est facile de sous-estimer sérieusement leur nombre et leur impact sur votre poulailler.

Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour minimiser le risque de contamination par les rongeurs autour de vos poulets.

1. Nettoyez le poulailler

Adopter une routine de nettoyage du poulailler

Nettoyer chaque semaine le poulailler : évacuation des fientes et de la paille (50kg de paille souillées/an/ poule). Nettoyer tous les mois le poulailler (le sol, les murs et le perchoir) à l’aide de vinaigre blanc

En cas de décès d’un animal, le cadavre emballé dans un sac plastique. Ce dernier doit être évacué dans la poubelle destinée aux ordures ménagères.

En gardant la zone autour du poulailler bien rangée, vous contribuez à dissuader les rongeurs, en particulier les rats, en les laissant sans endroit où s’installer. Veillez à ce que l’herbe autour du poulailler soit toujours bien coupée. Enlevez toute chute de bois ou tas de broussailles qui se trouvent près de la zone. Débarrassez-vous des sacs de nourriture vides ou rangez-les pour une utilisation ultérieure – ne les laissez pas s’entasser devant la porte.

2. Rendez l’accès moins facile

Essayez de limiter l’accès au poulailler. 

Les souris peuvent se faufiler dans une ouverture de la taille du petit doigt d’une personne. Si possible, tapissez les coins des petits poulaillers surélevés en particulier là où les murs et les planchers se rejoignent, avec une feuille de métal afin d’en réduire l’accès. Il est préférable de le faire de l’extérieur pour éviter que les rongeurs ne rongent un point d’entrée dans le bois.

3. Stockez correctement les aliments / la nourriture des poules

Les aliments pour poulets doivent toujours être stockés dans des récipients métalliques couverts. 

Il est possible de les ranger dans des fûts en plastique pour empêcher les rongeurs d’entrer. On peut en trouver dans les magasins de fournitures agricoles. Si vous n’avez pas accès à des fûts, une simple poubelle en métal peut aussi faire l’affaire. Assurez-vous que le couvercle du conteneur soit bien ajusté, sinon les rats et les souris escaladeront les parois pour s’empiffrer dans le conteneur.

Retirez également l’abreuvoir des poules de la zone la nuit, lorsqu’elles se perchent. Les rongeurs se présentent souvent en masse à la fin de l’été, surtout s’il a fait chaud et sec, à la recherche d’humidité. 

Veillez à le remplacer par de l’eau fraîche le matin.

4. Posez des pièges  

Si vous vous trouvez face à une infestation de rongeurs, le meilleur remède est de les éliminer physiquement.

Les pièges traditionnels peuvent être très efficaces pour les souris et les rats, mais vous devez les garder hors de portée de vos poules. La plupart des quincailleries vendent des boîtes à cet effet. 

Ces boîtes doivent donc être placées dans leur ligne naturelle de déplacement. Un appât peut être utilisé, mais il n’est pas absolument nécessaire dans cette situation. Les appâts traditionnels, comme le beurre de cacahuète ou le chocolat, feront l’affaire. Des boîtes et des pièges plus grands peuvent être placés autour du périmètre du poulailler pour attraper les rats en quête d’un repas. Les rats sont extrêmement méfiants vis-à-vis de tout ce qui est nouveau sur leur territoire et peuvent éviter les boîtes jusqu’à ce qu’ils s’y habituent. Dans ce cas, il convient d’installer les boîtes quelques semaines avant d’y placer les pièges pour les aider à surmonter leur méfiance naturelle.

5. Appelez un professionnel

Si vous vous sentez dépassé ou si vous ne voulez tout simplement pas vous occuper des dégâts causés par les rongeurs, cherchez un professionnel dans votre région.  

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *