Contrairement à ce qu’on peut lire ici ou là, je suis défavorable à l’idée d’isoler son poulailler. Sur certains sites il est recommandé d’ajouter un isolant aux murs (comme des planches de bois, ou des plaques de liège…). Je trouve que cette recommandation n’est pas très utile. Voici pourquoi !

Tout d’abord, parce que les poules supportent bien le froid. 

Certes les poules n’apprécient guère l’humidité. Mais elles ne sont pas frileuses pour autant. Les volailles – hormis les races d’ornement peu rustiques – suppor­tent généralement très bien le froid. Il est donc inutile d’isoler son poulailler / d’en fermer toutes les ouvertures.  

D’ailleurs pour affronter les basses températures, les poules disposent de parades efficaces: 

Elles ont une température corporelle élevée (comprise entre 40 et 42 °C). Elles ont également un plumage refait à neuf après la mue qui leur assure une bonne isolation thermique (leur manteau de plumes retient la chaleur du corps en piégeant l’air chaud près de la peau). Les poules ont aussi une réserve de graisse sous-épidermique qui leur fournit une isolation supplé­mentaire et de l’énergie par temps froid quand les demandes métaboliques sont élevées. Donc il n’est pas nécessaire d’isoler son poulailler en hiver.

Également, je trouve que l’idée d’ajouter des isolants autour du poulailler pourraient permettre à divers prédateurs (rats, souris, loirs, fouines…) d’y établir domicile. C’est également une mauvaise idée, voire dangereuse par rapport aux poux rouges qui pourraient s’y installer.

Gardez en tête que les poules craignent davantage l’humidité le danger plus que le froid.

Si vous avez peur pour vos poules, vous pouvez recouvrez le poulailler d’une grande bâche d’hiver, pour leur faire comme une tente. Pour autant, ne bouchez pas les ouvertures ! L’air doit toujours circuler dans le poulailler, pour la bonne santé des poules.

Découvrez également

Laissez un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Champs obligatoires *